dans Le blanc, Le rosé, Le rouge, Le vin, Les bulles

L’amour est enfant de bohème, alors c’est normal qu’il se ballade.

Et s’il se promène avec un peu de pinard, c’est encore mieux, surtout pour lui.

Le vin change à la vitesse grand V, et sa consommation suit le même mouvement rapide. Du produit sacré, voire mystique, on est passé au complément alimentaire mon cher Watson, si, si, avant d’arriver au vin loisir tel que nous le connaissons aujourd’hui. Merci les gars, sinon je devrai pour me sustenter travailler vraiment ! Cette nouvelle dimension demande quelques aménagements.

D’une part le vin chic se fait toujours plus glam, des verres issus des recherches les plus pointues aux bouchons en passant par les étiquettes tout est étudié.

En complément, et non en opposition, il y a le vin nomade, bohème, comme l’amour, celui qui se boit n’importe où, pas forcément n’importe comment, les « Bois sans soif » sont juste bons à illustrer les propos d’Haddock, mais plus simplement. Le vin des copains en  quelque sorte.

Depuis une trentaine d’années des recherches sont menées autour des poches, elles aussi évoluent et deviennent de plus en plus performantes. Certes, pas encore de grand nom en bag in box, mais déjà des appellations fort renommées. Le mouvement est irréversible tant les neo-consommateurs semblent se détacher de la forme pour se consacrer essentiellement au fond…

Comme le printemps frappe, enfin, à nos portes, c’est le moment de se pencher sur quelques saveurs de saison. Des vins à balader, des vins à déguster entre deux rayons de soleil et quelques feuilles qui brûlent doucement au fond du jardin.

C’est Colruyt qui a présenté une gamme saisonnière cette année, alors, petit tour d’horizon de quelques flacons de l’enseigne…

En Bulles

Le Cava Mas Pere (qui fête ses dix années de collaboration avec Colruyt), avec un « brut nature » élevé en cave durant 32 mois à 9,99€

Une belle surprise, plutôt dans la fraîcheur et l’élégance, loin des poncifs du Cava habituels. A servir sans rien annoncer juste pour voir la tête des « spécialistes »

17/20

En Blanc

« Palazzo Vecchio » 2015 100% Vermentino en Toscane à 5,25€

C’est frais, vif, tranchant, avec ce qu’il faut de floral pour accompagner quelques asperges vinaigrettes.

15/20

En rosé

« Vallons des Glauges » Coteaux d’Aix en Provence 2015 à 6,55 €

Grenache, Counoise, Syrah

Un rosé léger, sur le fruit, avec une petite touche de cuberdon et de poivre qui fait vraiment plaisir. C’est le retour des beaux jours dans un verre.

14/20

En Rouge

« Sant Jordi » 2015 de chez Torres en Catalogne, un vin riche et équilibré à base de Grenache et de Syrah à 6,95 €

Perso, je suis moyennement fan des syrah catalanes, mais je dois bien avouer que c’est vraiment bien foutu, en finesse. Pour accompagner quelques côtes d’agneau, ca le fera bien.

15/20

 

« Château Crillon » 2015 en Ventoux. Une très belle bouteille dans le millésime de haut vol qu’est 2015 à 4,35€

ça c’est une vraie surprise, un truc qui explose les neurones. Vraiment un chouette vin à découvrir sans tarder parce que, normalement, il devrait filer hors des rayons rapidement.

17/20

 

Argento « Selection » 2015 100% Bonarda de Mendoza, Argentine à 6,25€

Je l’imagine sur son cheval dans le soleil couchant ce bon vieux cow-boy rentrant vers le ranch Bonanza. Rien a voir avec ce vin, si ce n’est le côté fin de journée devant quelques buches quand la saison oscille encore entr’hiver et renouveau. Pour accompagner une belle pièce de bœuf grillée avec de la choron ce sera juste l’idéal.

16/20

Les BIBs (Bag in box)

Blanc

« Il gran Giardino » 2015 Grillio & Chardonnay IGT Terre Sicilianne BIO  3Litres

Ca c’est le grand secret du printemps, bien rangé dans un coin du frigo, il sert à réinventer le mouvement perpétuel.  Lors de chaque passage devant la porte de l’engin, hop, un p’ti verre vite fait bien fait tant c’est bien foutu. Le grillo apporte la fraîcheur et le chardonnay un côté floral. C’est vraiment bon ça.

16/20

 

Rouge

« Kalamundi » 2015 Shiraz & Cabernet-Sauvignon South Eastern Australia  5 litres 19,99 €

Le classique des classiques pour toute l’année, mais un peu plus pour accompagner le premier BBQ de l’année, les premières sorties timides dans les jardins. Bref, c’est le vin des beaux jours et des copains qui débarquent en bande à l’improviste.

14/20

Filez vite voir sur le site de https://www.colruyt.be/fr/festival-du-vin, il y a plein de promos 😉

Articles recommandés
Comments
  • Didier D
    Répondre

    J’aime beaucoup aussi le Pecorino 2016 de Umani Ronchi, plus expressif sue le 2015. Les amateurs de vermentino peuvent goûter le Palazzo VecchioL? Par contre le rosé des Glauges est vraiment trop léger pour moi.

Laisser un commentaire

0