dans Les spiritueux

En matière d’alcool, les tendances se succèdent vaguelette par vaguelette, comme les rides sur étang, depuis le ras de marée Gin. Les distillateurs belges ne sont pas en reste au niveau des créations…

Sunken Still, c’est à dire la cuve coulée, pour les ceusses qui ne pratiquent pas vraiment la langue des brexiteurs, est une nouveauté sur notre marché. Il s’agit d’un Rye whisky. La toute nouvelle tendance en matière de spiritueux. Bon, qu’est ce que c’est que ce machin ? Pour faire simple, les rye sont des whiskies à base d’au moins 51% de seigle et d’un fort pourcentage de maïs. Ils sont en général canadien ou américain (U.S.) et vieillissent le plus souvent en barriques neuves. Leur histoire parle des pionniers établis du côté de la Pennsylvanie, de la prohibition, d’un passage de l’autre côté de la frontière pour s’établir dans un Canada nettement plus clément en matière de productions alcoolisées à cette époque.

Quand la distillerie Filiers, bien connue pour ses genièvres et ses gins hors normes, décide, il y a quelques années de se lancer dans la production de ce type de produit, elle sent la tendance avant tout le monde. C’est grâce à ce flair particulier que le Sunken Still devient le premier Rye 100% belge. Et tant qu’à faire de deviner les tendances, il est bien aussi de se souvenir de ses racines. Centenaire de la première guerre mondiale aidant, la famille se souvient de ses ouvriers qui, au péril de leurs vies, ont noyé la cuve de distillation de l’entreprise au fond de la « Rekkelinge », la rivière qui coule à Deinze, afin que le cuivre échappe à la voracité des Allemands et ne devienne pas du métal dont on fait les obus. Aujourd’hui, à la dégustation, le whisky est très doux, très rond. Si je n’étais pas un vieux féministe, je dirais qu’il est féminin. Cela ne signifie rien d’intelligent, mais cela veut dire qu’il est fruité, un peu doux. L’élevage en barrique de Bourbon usagé lui confère une note caramélisée joyeuse. Bref, c’est un whisky qui permet de découvrir ce breuvage souvent très complexe, avec des notes de mangues, de fruits rouges aussi, un côté presque mélasse en fin de bouche. Cela se boit très bien seul, ou en cocktail. Je l’ai essayé avec un jus de pommes frais, c’est une tuerie. Parfait pour finir l’année sur un peu de douceur, ou pour la commencer avec une galette de chez Nènenne, je n’ai pas besoin de vous rappeler que si vous conduisez, la dégustation sera pour une autre fois hein. Allez, quoi que vous dégustiez, dégustez le bien, et que l’année à naître vous soit meilleure que celle qui s’en va.

Pour savoir où trouver ce RYE, une seule adresse : www.sunkenstill.be

Articles recommandés

Laisser un commentaire

0