dans Restaurants

Maxime Colin

Un Colin peut en cacher un autre…

Non, c’est promis, pas de blague, je ne m’en vais vous entretenir de fish-sticks, j’ai bien trop d’estime pour vous, il y a des trucs avec lesquels on ne peut pas plaisanter avec qui que ce soit, un point c’est tout.

 

Dans la famille Colin, il y a Gaëtan, l’ainé, qui s’est taillé depuis quelques années une belle réputation, où il a même été étoilé par le Michelin ; excusez du peu. Maintenant, il y a aussi l’autre Colin : Maxime et il faut compter avec lui. Quand les deux s’unissent, cela donne ce qui suit.  Basé au bord d’un petit lac, au milieu d’un parc, à Kraainem, commune moyennement facile de la périphérie bruxelloise, l’homme fait des étincelles dans son coin sans trop faire de bruit. C’est un peu le genre d’adresse que l’on se refile entre initiés, et encore, on oublie toujours un chiffre dans le numéro de téléphone, histoire d’être sûr de ne pas trop partager.

Vous suivez ? Au niveau du cadre, c’est contemporain à l’intérieur, bucoliquement ancien à l’extérieur, aux beaux jours on magne au bord du lac et c’est le genre de spot qui existe pour emballer l’Autre de Sa Vie tant c’est romantique et inattendu. Le service est vraiment remarquable, parce que normalement dans ce genre de restaurant un peu haut de gamme, personne n’est là pour rigoler. Ici, l’accueil est gentil, tout simplement. C’est déjà énorme.

Au niveau de la carte, même si on n’échappe pas au Yuzu et autres machins nippons ni mauvais d’ailleurs,  voir même à un peu de betterave si je me souviens bien, il faut bien que jeunesse se passe,  la carte présente une originalité certaine. L’homme ose quelques combinaisons différentes de la tendance, genre un chevreuil au gruet de cacao et chili un rien chaud en milieu de bouche qui fit durer les saveurs de la bête longtemps, longtemps. Ne soyez donc pas surpris par la carte, la présentation est simple et originale avec quelques formules de base et un choix de plats. Oui, je sais, c’est limité, vous verrez, mais cela permet de travailler de la top qualité sans perdre trop de matière et c’est une bonne manière de garantir des prix extrêmement raisonnables dés lors. Si vous voulez un autre bon petit conseil, laissez vous aller aux mains du sommelier. L’homme est de bon conseil, et sa formule vins au verre permet de découvrir quelques originalités sans risquer de souffler dans le gendarme au retour ce qui, vous en conviendrez, même si cela peut faire plaisir au pandore, risquerait de gâcher la fête.

Bref, vous voilà maintenant détenteurs d’un demi-secret : ce gars là est une pépite et ce serait bien con de ne pas s’y précipiter…

 

Maxime Colin. 1-4, Rue du Curé, 1950 Kraainem Tél : 02 720 63 46

www.maximecolin.be

Maxime Colin

Articles recommandés

Laisser un commentaire

0