dans melting pot

Binche n’est pas que la capitale du Gilles, des tailleurs, des remparts les plus chers du monde et de la brasserie la plus créative de Wallonie, c’est aussi la patrie d’un glacier qui ne s’appelle pas Georges…

 

C’est l’histoire d’un gamin qui commence à travailler vers l’âge de quinze ans dans un atelier de boulangerie/pâtisserie. La cinquantaine arrivée, l’homme qu’il est devenu a voulu retrouver les saveurs de son enfance. Franklin a un jour décidé de réinventer la glace, sans sucre ajouté, mais sans cochonnerie pour remplacer la sucrosité, telle qu’il se la remémorait. Un petit atelier, des heures de tests divers et variés, des essais, des ratages aussi, le chemin de nos papilles est souvent semé d’embûches. Et la glace fût. Mais seul, on avance nettement moins vite que lorsque l’on est deux. Un ami, trentenaire, genre pas du tout dans l’atelier, mais tenace, qui n’a pas froid aux yeux, plus en polo et en jeans qu’en costar cravate, même chez le notaire, s’est joint à l’aventure.

 

A deux, le trentenaire, le quinquagénaire, ces Binchois qui ont décidé que leurs rêves devaient prendre corps quoi qu’il arrive. De 2000 litres en première année, ils sont passés cette année, à 70000 litres de glace et de frozen yoghourt, en 10 saveurs, vendu entre 6,4 et 8,2€ pour les pots de 500 ml. Plus de 500 points de vente proposent les produits de la marque. Si ce n’est jamais gagné tant que ce n’est pas terminé, on peut raisonnablement parier qu’avec l’aide des financiers qui se sont joint à eux, bientôt, les frontières du royaume s’avèreront bien trop étroites pour les produits de la gamme.

 

A propos de la gamme, il faut remarquer une constante : pas de sucres ajoutés, pas d’édulcorants artificiels, rien, que des produits naturels mais avec jusqu’à trois fois moins de sucres qu’une glace classique du commerce. Oui, je sais, vu comme ça, on aurait un peu de mal à y croire. Alors il faut goûter, c’est la seule solution. J’avoue une très grosse faiblesse pour la glace au speculoos avec une pointe de sel marin, pour faire simple, c’est juste top. Pas de lourdeur, de la fluidité, avec les petits morceaux de speculoos qui fondent en bouche. En fin de palais, la touche saline relève l’ensemble et évite que cela ne s’effondre sur le côté épicé du biscuit. Le sorbet à la kriek est juste dingue. Bon, d’accord si vous êtes amateur de Kriek super-extra-industrielle, vous risquez de manquer un peu de sucre ; mais si vous connaissez un peu cette bière unique au monde, vous vous rendrez vite compte que Benoit Degorain, de la brasserie la Binchoise (pour une fois que des Wallons travaillent entre eux, cela vaut la peine de le souligner ) a composé pour l’occasion un magnifique hommage à la cervoise aux cerises dont on trouve d’ailleurs des éclats dans la préparation. Il y a aussi une glace au cuberdon pour compléter le trio des nouveautés de cette saison, sur base d’un sirop création maison, l’équipe a créé une belle glace, onctueuse et riche en saveurs.

 

Bref, vous l’aurez compris, si vous ne les connaissez pas encore, c’est le moment de vous y mettre, et même si le soleil semble un peu faire la gueule en ce moment, une bonne glace, c’est toujours ça de pris hein.

 

Les glaces Franklin en vente, entre autres, chez Carrefour, Match, Deli Traiteur, …

www.glacesfranklin.com

Articles recommandés

Laisser un commentaire

0