dans Restaurants

Il est de ces restaurants où l’on arrive par hasard, on sait qu’ils sont là, bien au chaud dans nos pensées et un peu dans nos cœurs et puis, la vie tout ça tout ça, fait que les adresses changent.

CECILA, vous en avez peut-être entendu parler pour des raisons autres que purement gastronomiques. Mélanie Englebin, je vous expliquerai un jour pourquoi elle a nommé son restaurant CECILA, s’est rendue un peu célèbre en étant la première à virer le bourgmestre de Bruxelles de chez elle suite à l’installation, ô combien conflictuelle, du piétonnier au centre de la capitale. Depuis, ce bourgmestre a été tout à fait viré par tout le monde, la zone piétonne est toujours en place et CECILA déménage. Ceci n’a absolument rien à voir avec cela, qu’on se le dise au fond des chaumières. Non, tout simplement, la dame cherche un lieu plus à la mesure de ses ambitions, et, franchement, vu l’évolution de ses propositions au cours de ces dernières quatre années, elles peuvent s’afficher vachement haut !

C’est que cette femme de caractère est parvenue contrairement à bien trop de cuisiniers actuellement, à démontrer qu’il est possible d’exister, d’être créatif et original dans cet artisanat d’art qu’est la cuisine contemporaine sans sombrer dans les poncifs du temps. Elle ne ramasse pas les herbes dans la forêt, ne possède pas de shrubbery, ne propose pas de betterave rouge à toutes les textures et ne boit pas que des vins natures, c’est déjà vachement fort en soi. Pour vous dire à quel point elle est différente, elle ne propose même pas de mention « gluten free » sur sa porte d’entrée. Non, cette jeune femme, formée à l’école hôtelière de Namur, s’est construite au sein de quelques belles brigades ; passant du Chalet de la Forêt au Grill Aux Herbes, elle a développé petit à petit les instruments qui lui ont donné la capacité d’exprimer un tas de choses dans une cuisine vraiment personnelle. Une révolutionnaire douce, une volonté que rien n’arrête derrière un sourire timide. Bref, ne le dites pas trop fort, mais elle est vraiment hors du lot. Il vous reste quelques heures pour aller la voir à un jet de pavé de la plus belle Grand Place du monde, pour déguster son menu hommage à ses quatre belles années. Mais rassurez-vous si vous n’avez pas été de l’aventure cette fois, dans quelques semaines elle sera de retour à l’avant de la scène, et je ne manquerai pas de vous le faire savoir.

 

(Dernier service : samedi 26 août)

Restaurant CECILA : 16, rue des Chapeliers 1000 Bruxelles Tel 02/5034474

www.restaurantcecila.com

Derniers articles

Laisser un commentaire

0